samedi 13 octobre 2012

Compte-rendu des Fidélités successives sur le site "les livres que j'aime"

Les fidélités successives, Nicolas d'Estienne d'Orves, Albin Michel

Fidelites-successivesFresque ébouriffante sur fond de Paris collabo. Guillaume est un gamin sensible, intelligent, doué pour le dessin et promis à un avenir d'artiste. C'est ce que pense son mentor, un parisien critique d'art qui passe toutes ses vacances sur l'île anglo-normande où vit Guillaume avec son frère ainé et ses parents, les châtelains ruinés du coin. Les frères grandissent et s'adorent mais pour l'amour de Pauline ils deviendront un jour rivaux.  Ce jour-là, après une violente dispute, Guillaume s'enfuit à Paris. Il a presque vingt ans, la guerre éclate et le laisse désemparé mais pas à court de ressources. Il va naviguer dans ce Paris interlope de l'Occupation comme un poisson dans l'eau jusqu'au jour où, comme tant d'autres, il basculera du côté des vainqueurs pour sauver sa peau. Roman historique et romanesque passionnant, ultra documenté, fourmillant de détails savoureux sur les trafics de l'époque. Les personnalités réelles se mêlent à la fiction et c'est génial. L'intrigue m'a enchaînée aux pas incertains de Guillaume. Oui il est lâche, peu scrupuleux, égoïste, oportuniste, futile et sans morale mais malgré tout furieusement sympathique. Guillaume fait tout, le pire comme le meilleur, avec une naïveté et une gentillesse déconcertantes. Trop jeune et pas encore "construit" il se cherche une identité dans un monde sans plus aucun repère. L'écriture brillante et habile donne un ton juste à ce récit, sans dramatiser ni accuser. L'auteur nous parle de ce passage à l'âge adulte pas si facile à négocier quand on est rêveur, exalté, livré à soi-même et dépassé par les évènements. Guillaume n'est pas un héros mais il est terriblement humain et c'est ça qui est bien.
J'ai adoré : le rythme, le style, le ton, ce qui fait une super histoire que l'on a plaisir à retrouver chaque soir avant de s'endormir. Il y a tout  dans ce roman, amour, haine, intrigues, anecdotes, humour, drames et larmes.
Les fidélités successives, Nicolas d'Estienne d'Orves, Albin Michel. 712 p 23,90€. En vente sur mon blog via Amazon.fr
Nicolas d'Estienne d'Orves, journaliste musical, a publié une vingtaine de romans dont Othon ou l'Aurore impossible Prix Roger Nimier 2002. Il a un talent de conteur étonnant.

Aucun commentaire: